Qu’est-ce que la géolocalisation ?

Poste par le Apr 28, 2013 dans Internet

Navigationsgerät in einem AutoLa géolocalisation est un ensemble de procédés permettant de déterminer la position géographique d’un appareil grâce à un satellite. Un appareil muni d’un récepteur GPS est ainsi localisé en temps réel. Un ordinateur connecté à internet possède une adresse IP et envoie également des informations de localisation géographique à plusieurs serveurs, qui peuvent être exploitées à tout moment.

L’évolution historique du concept

La libéralisation des échanges et le développement des nouvelles technologies ont multiplié les mouvements et les échanges internationaux, d’où l’importance croissante de la géolocalisation. Primitivement destiné au secteur militaire en 1960 pendant la guerre froide afin de connaître les positions ennemies en temps réel, le procédé s’est très vite étendu au secteur logistique, avec le « geotracking ». Le grand public comme les sociétés de transport bénéficie aujourd’hui de la géolocalisation pour se rendre dans de nouveaux lieux. Désormais, le concept s’étend à bon nombre d’usages quotidiens, tels que sur les supports mobiles. De nouvelles applications permettent de connaître les dernières offres du centre commercial d’à côté dès l’entrée dans la zone de chalandise. Ce « geofencing » est pratique tant pour les entreprises, qui voient leur notoriété et leur trafic augmenter, que pour les particuliers.

Son positionnement à l’heure d’internet

La géolocalisation est l’une des manifestations de l’avènement du Web 3.0, qui marque le développement d’un réseau collaboratif intégré qui interagit selon des codes et langages communs. L’internaute n’est plus seulement diffuseur (envoi d’e-mail) et consommateur (chat, vidéos, réseaux sociaux) comme dans le web 2.0 mais producteur de données puisqu’il fournit à son réseau ses coordonnées géographiques de localisation. Le Web sémantique, avec les nouvelles visions futuristes de communication wi-fi étendue à tous les objets (fours, machines à laver etc.), est le deuxième composant du Web 3.0. Tout est propice à l’échange d’informations : Google détecte la localisation de l’internaute, des sites de rencontre déterminent avec précision la ville même de connexion et proposent des rencontres de proximité, un nouveau magasin aperçu depuis la vitre d’un train envoi des offres sur le mobile…

La notion sémantique tend non seulement vers le principe de langage commun mais aussi vers la multiplication des échanges au sein d’un environnement intégré, dans une logique de plus en plus « pushy » et intrusive. Le meilleur exemple pour illustrer cette notion est la dernière nouveauté majeure de Google, qui propose des résultats de recherche tirés de requêtes de millions d’autres utilisateurs en utilisant leur propre langage, à défaut de celui plus standardisé des mots clé. Elle se veut analytique, collaborative, interactive et intégrée. Intrusive et partagée, la géolocalisation en est une composante essentielle. Dans cette dynamique, la géolocalisation formalise comme bon nombre de nouveautés (widgets intelligents, cloud computing, Smartphones avec tracker GPS) l’avènement de la troisième ère du Web.

Image: Fotolia, 41196476, Navigationsgerät in einem Auto, Bäckersjunge

Similar Posts: